• Hello world !

    Coucou, comment vas-tu ?
    Non, ne prends pas la peine de me répondre, je ne t'entendrai pas. 

    Tu ne me connais pas encore, normal, je viens de m'inscrire sur ce site.
    Mais si ça te dit, on peut apprendre à faire connaissance ?
    Bon, ce ne sera pas réciproque malheureusement,
    mais ce sera déjà un bon début.

    Bon, je te préviens tout de suite,
    je ne sais pas du tout qu'est-ce que je vais bien pouvoir publier sur ce blog,
    Et, à dire vrai, je n'en ai jamais tenu un.

    Donc ici, c'est mon petit coin, il y aura de tout,
    Tu pourras trouver des articles où je raconte ma vie,
    comme des articles où j'écrirai une histoire,
    ou bien encore des articles ou j'exposerai mes dernières créations artistique.

    Bref, attends toi à voir de la diversité.


    Bref, assez blablater pour ne rien dire, passons aux présentations.

    Donc je suis Hoki, un gars sans histoire qui pourtant a un long passé dans un autre monde,
    un monde qui n'existe pas, un monde qui n'a aucun sens logique,
    le monde fantastique des jeux vidéos.

    Effectivement j'ai passé le plus clair de mon temps de jeune garçon dans les jeux vidéos en ligne, massivement multijoueur.
    Vous savez les jeux où on s'invente un personnage avec un rôle play (ou pas)
    où il faut jouer des heures pour monter un niveau alors qu'il y en a 90 autres qui derrière.
    Bref, ce monde-là, c'était le mien à une certaine période de ma vie,
    une longue période qui semblait interminable, celle que l'on appelle plus communément l'adolescence.

    Plus tard, vers mes fins de 15 ans, j'ai commencé à découvrir des jeux-vidéos qui n'était
    pas vraiment là pour te détendre, mais qui était carrément vue comme un sport professionnel !

    Je ne vous citerai pas les emblématiques League of Legends (/Dota pour les puristes) et Counter-Strike, 
    deux jeux pourtant relativement différents mais unis par un point commun :
    Ce sont des jeux E-Sportif, Qu'est-ce que cela veut dire ?
    Tout simplement que si la plupart d'entre vous pratique le sport à l’extérieur,
    les "pro-gamers", eux, le pratique sur ces jeux,
    et détrompez-vous tout de suite, c'est réellement perçu comme un vrai sport.

    D'ailleurs, des "écuries" par millier sont déjà fondés avec leurs propres équipes professionnels,
    et des matchs déjà mondialement connue ont lieu chaque année.
    L'an dernier dans la capitale de la Corée du Sud, à Séoul, leurs stade de 40 000 personnes affiché complet,
    et lors de la finale retransmise en 19 langues par plus de 40 chaînes différentes,
    27 Millions de spectateurs ont pu y assister.

    Bref, on s'éloigne du sujet principal, mais celui-ci me tiens aussi très à cœur, 
    car j'ai moi-même fais parti d'une "écurie" Counter-Strike.

    Ma deuxième passion, c'est le dessin, enfin, pas exactement... 
    disons que depuis vraiment longtemps j'adore touché à Photoshop, 
    retouches d'images, photo-montages... ça c'était mon dada. 
    Mais je m’intéressais de loin aux Digital Painting, de la peinture digitale tout simplement.
    Depuis j'ai acquis une tablette graphique avec laquelle j'ai pu, il y a peu commencer à m'exercer sur cette voie. 

    Côté sentimentale maintenant,

    Eh bien je n'ai pas eu beaucoup de relations dans ma vie,
    je ne suis pas du type à courir partout et je prends mon temps pour faire les choses bien.
    Mais depuis cinq mois, bientôt six, j'ai rencontré l'amour (avec un grand A),
    une fille qui embellit ma vie chaque jour un peu plus.

    Pour finir, 

    En résumé, actuellement je suis toujours un mec qui adore les jeux-vidéos, qui adore le graphisme
    et qui vit actuellement un rêve éveillé avec la fille la plus merveilleuse du monde ! 

    En GIFs ça donnerait un truc du genre.... 

    ça c'est nous : 

    Et ça, c'est elle :    ^_^

    Sur ce, moi, je retourne dans mon placard !


    13 commentaires
  • Imaginez... 

    Imaginez un monde dans un futur lointain qui aurait percé les mystère de l'espace,
    un monde ou l'on pourrait se déplacer dans celui-ci avec notre propre vaisseau spatial que l'on aurait acheté
    chez un concessionnaire banal tel que Origin Jumpwork, Aegis Dynamics, Anvil Aerospace, Drake Interplanetary ou encore Banu,
    aller acheter votre pain sur une planète d'un autre système, ou bien encore devenir pirate de l'espace !

    Et bien ce monde est en train d'être créée et c'est pour moi et pour bien d'autre,
    ce qui semble être le projet le plus ambitieux de toute l'histoire du jeu-vidéo. 

    StarCitizen

    C'est comme ça qu'il s'appel, développé après une campagne kickstarter qui a levé près de 2 Millions de dollars de fonds pour le projet, 
    la course ne s'est pas arrêté là, puisque qu'une fois le site finit, les utilisateurs avaient le privilège de pouvoir "pledge" 
    donc acheté des packs de vaisseaux et un accès anticipé au jeu.

    Ce nouveau système a permis à Chris Roberts et son entreprise CIG de lever pas moins de 85 Millions de dollars pour le projet StarCitizen.
    Et encore aujourd'hui, vous pouvez vous aussi acheter un pack de départ pour faire parti de l'aventure palpitante de StarCitizen.

    Bien, c'est très bien tout ça, mais alors, comment ça se fait ? Et puis, qu'est-ce que c'est StarCitizen ?

    StarCitizen c'est tout d'abord un homme, Chris Roberts, qui est à la tête de jeux comme Wing Commander pour le plus connue. 

    Puis, StarCitizen c'est aussi un projet, un projet qui commence à devenir réalité petit à petit, mais alors, en quoi consiste ce projet ?

    Imaginez un Space-Opéra ou votre vaisseau devient votre caravane. Vous voyagez dedans, vous dormez dedans, et vous combattrez dedans !
    Vous vous déplacerez dans votre vaisseaux en mouvement perpétuelle dans l'espace sans problème, vous pourrez y inviter des amis, 
    ou de précieux alliés qui vous aideront à commercez ou à combattre vos ennemis.

    Assez de blabla, je vous envoie une première vidéo comme j'ai l'habitude de le faire.

    Alors ? Convaincu ? ^_^ 

    Peut-être pas encore, et bien en plus de tout le blabla dans l'espace, il y aura possibilité de descendre sur les planètes !

    Habités ou pas, hostile ou non, astéroïde, lune, station spatiale, vous pourrez aller ou bon vous semble dans StarCitizen.
    Vous rêvez d'un gameplay tranquille, sans trop d'action, vous avez une âme de chercheur ? 

    Essayez l'exploration ! C'est totalement possible puisque les systèmes solaires seront procédurale au niveau de la génération.
    L'espace est infini, même dans StarCitizen. 

    Si vous vous sentez plus une âme guerrière prête à défendre l'UEE contre toutes menaces, ou encore
    un pirate sans scrupule qui cherche le combat à tout prix, 
    Il vous faut sans aucun doute un vaisseaux de chasse redoutable ! 

    Quoi qu'il en soit, les possibilités dans Star Citizen sont infini, comme votre terrain de jeu.  

    Pour l'instant le RSI n'a sortit qu'une version alpha de son jeu,
    mais nous avons déjà accès à un DogFight et un module de "Course" sur une planète très peuplé.

    Bientôt, nous devrons aussi avoir accès à un module "FPS" tout simplement un module où on pourra tester le combat à pied.

    Ce jeu n'en ai qu'à ces balbutiements et il devrait sortir courant 2017 si tout ce passe bien. 

    Le 7 août aura lieu la GamesCom à Cologne, en Allemagne, CIG y sera présent, ce sera pour moi l'occasion
    de faire le bilan de ce qui se passe chez CIG et donner des infos concrètes sur l'avancement du jeu.

    Sur ce, c'est ici que ce termine cet article, 
    n'hésitez surtout pas à me poser vos questions en commentaire, j'y répondrai avec plaisir.

    À la prochaine !


    votre commentaire
  • Bonjour ! 

    Bon, j'imagine que vous connaissez déjà pour la plupart d'entre vous ce jeu si compétitif qu'est League of Legends ?
    Si ce n'est pas le cas, je vais vous faire un petit résumé de la bête :

    League of Legends ("LoL" pour abréger) est un jeu qui se dit "MOBA" autrement dit
    en français "Arène de bataille en ligne multijoueur" ou "Multiplayer Online Batlle Arena" en anglais.

    Ce jeu est gratuit* et se joue en troisième personne vue du ciel, 
    vous incarnez un personnage par partie parmi 126 actuellement.

    La partie est sans limite de temps avec comme seul objectif de détruire l'inhibiteur ennemi, ou faire capituler celui-ci.
    À chaque début de partie, vous incarnez le champion que vous avez choisis
    et vous disposez de trois sort plus votre Ultimate qui est activable qu'une fois niveau six.
    À chaque gains de niveau, vous obtenez un point à répartir dans vos sorts, vous obtenez également des pièces d'or que vous récupérez automatiquement tout au long de la partie, vous obtenez des bonus d'or en faisant
    des "Last Hits" sur des sbires et encore plus sur les champions adverses.

    Ces pièces d'or vous permettent d'acheter des potions de vie ou de mana ainsi que des objets
    qui vous procurerons une amélioration particulière, vous pouvez porter jusqu'à six objets.

     *(du contenu est en vente, il s'agit d'habillage de personnages
    ou de vente de champions, sachant qu'on peut aussi les acheter avec les crédits acquis en jeu.)

    Grosso merdo ça ce passe comme ça, vous jouer une partie dont le but est d'aller pulvériser l’inhibiteur ennemi,
    celui-ci est protégé par des tourelles qui font très mal mais vous avez droit à des vagues de sbires
    qui iront volontiers se sacrifier pour vous permettre de détruire les tourelles sans vous faire tiré dessus.

    Pour cela, vous pouvez aussi compter sur vos quatre coéquipiers, bien que chacun aient un rôle à jouer dans son coin au départ,
    Il vous devient rapidement nécessaire de vous regrouper pour effectuer des percé dans le camp ennemi.

    Une fois l’inhibiteur atteint, il ne vous reste plus qu'à le détruire, seul ou accompagné. 

          

    Dans ce jeu, la moindre erreur peut vous coûter la vie, mais ne vous inquiétez pas, vous en avez plusieurs !

    Bref, vous l'aurez compris, dans ce jeu, le but n'est pas de s'amuser, mais bien de gagner ! -La victoire est souvent amusante, l'inverse, moins.

    La défaite n'est pas une option et ça, les joueurs l'ont bien compris. 
    C'est pourquoi il y a eu rapidement un engouement de masse vers ce jeu très compétitif.

    Il existait déjà Dota par Valve dans le domaine mais League of Legends a été un succès énorme.
    Si énorme que pas moins de 70 Millions de comptes ont déjà étaient crées et 32 Millions sont des joueurs actifs.

    La compétition attire ! Et League of Legends s'est rapidement placé sur le podium des événements e-sportif les plus regardés !
    En effet, en 2013, ce sont 32 Millions de vue sur l'ensemble du tournoi annuel organisé par Riot Games, la compagnie fondatrice du jeu.

    Et avec la généralisation du streaming, en 2014 ce sont 11 Millions de spectateurs qui étaient présents simultanément
    derrière leurs écrans pour assister à l’événement !  Il faut dire qu'il était beau au stade de Séoul. 

    Je vous propose d'ailleurs de regarder la spectaculaire cérémonie d'ouverture des jeux, avec Imagine Dragons comme spécial Guest !

    Imagine Dragons qui a d'ailleurs participé antérieurement à la réalisation d'un clip vidéo avec Riot Games pour League of Legends.

     

    MA-GNI-FIQUE sans déconné, c'est juste gigantesque ! 

    Bref, actuellement et ce depuis trois ans consécutifs, ce sont des équipes coréennes qui gagnent le grand tournois international, 
    il faut dire que le niveau des coréens doit être TROIS FOIS supérieur a celui des occidentaux et américain. 

    Je pense que mon équipe favorite est la SKT T1 avec le légendaire Faker :3
    Mais bon, il fera peut-être le sujet d'un autre article.

    Pour finir, je voudrais vous invité à regarder les petits chefs-d'oeuvre de Riot Games qui aime dépenser pour promouvoir son jeu,
    et c'est donc un magnifique court métrage de qualité que je vous propose de regarder.

     

    Ce sera tout pour cet article.
    J'imagine qu'il y a encore beaucoup à dire sur ce jeu et on pourrait y passé l'année, mais j'ai décidé de ne pas faire trop long et
    je vous invite à attendre patiement mon prochain article dans le domaine
    qui sera consacré à un documentaire sur la scène E-Sportive française réalisé par Benoit Sarrade.

    N'hésitez pas à commenter, posez vos questions j'y répondrai avec plaisir.

    A bientôt ! ^_^ 


    votre commentaire
  • Profession E-Gamer

    Bonjour ! 

    Hier j'ai regardé un documentaire très intéressant et vachement bien réalisé sur les E-Sportifs en France.

    Ce documentaire est vraiment objectif et traite plusieurs points de vues, ce qui rend les choses bien plus intrigante. 

    Au début du film, on suit le monde de Kayane, française et championne du monde sur Street Fighter.
    Elle est accompagné de Genius, 14 fois champion de France sur Tekken,
    nous avons d'ailleurs droit à son point de vue intéressant sur l'avenir de l'E-Sport en France.

    On enchaîne sur le sommaire, puis, le jeu ShoutMania, on suivra une équipe qui se prépare pour la coupe du monde à l'ESWC
    - l'Electronic Sport World Cup.

    Après cela, la scène féminine sur Counter-Strike est à l'honneur, en effet, plusieurs teams féminine sur Counter-Strike existent déjà, et tout comme les hommes, elles ont un tournoi officiel pour elles à l'ESWC.
    - Malheureusement et cela reste mon point de vue, les équipes mixtes n'existent pas, cela consoliderait une égalité entre les femmes et les hommes dans le monde du sport professionnel.

    Ensuite, nous enchaînons sur le jeu StarCraft II et sa scène E-Sportive,
    et la cerise sur le gâteau, Stephano, réel star française sur la scène E-Sport, lui son truc, c'est StarCraft II.

    À la suite nous allons suivre les commentateurs des matchs StarCraft II, Pomf et Thud,
    deux frères qui ont créée ensemble la grosse chaîne Twitch O'Gaming qui connaît un succès énorme en France à l'heure actuelle.

    On suit donc Pomf jusqu'à l'ESWC puis nous en apprenons un peu plus sur les Sponsor pour finalement faire
    une transition sur Nadeo, une entreprise de jeu axé uniquement sur la compétition que l'on va visiter avec le reporter.
    Parallèlement, nous suivrons un étudiant champions de France de ShoutMania, un jeu made in Nadeo.

    Puis, nous allons interroger le comité du Sport, avec la ministre des sports qui nous donne son point de vue
    sur la reconnaissance du sport-électronique comme étant un sport à part entière.
    - Il est important de souligner que dans plusieurs pays dont la Corée du sud pour le plus connu
    le sport-électronique est déjà reconnue comme étant un sport à part entière.  

    Pour finir, on va retrouver le beau monde que l'on avait déjà rencontré, à l'ESWC, en pleine action. 

    Des déçues, des heureux, bref, l'ESWC 2013 promet un beau spectacle plein de rebondissement. 

    Que deviennent-ils ? 

    Kayane et Gen1us animent ensemble une chronique sur Game One, oui, oui, la même chaîne qui a produit ce documentaire.

    Stephano vient de finir ses études aujourd'hui même, il fait toujours quelques tournois mais surtout des vidéos et stream tuto sur StarCraft II.

    Pomf et Thud commentent toujours des matchs compétitifs sur StarCraft II.

    La team féminine Quality-Serv ne joue plus.
    D'ailleurs je me demande si l'entreprise Quality-Server est toujours active car je n'ai rien trouvé depuis 2013.

    Chiffon, ou Marie Bernadino, après sa défaite à l'ESWC féminin,
    elle a décidée de quitter la team Crystal-Serv pour rejoindre paradoxalement les Imaginary Gaming Ladies
    (les imG, oui, l'équipe contre laquelle elle a perdu lors de la finale des ESWC.) en janvier 2013, puis elle deviendra inactive dès l'été 2014.

    Actuellement, il ne reste plus que trois joueuses chez imG Ladies. 

    Quant à Chips et Noi, ils commentent toujours des matchs de League of Legends, et on même étaient sélectionnés pour commenter les All Star (Tournoi international financé par Riot Games) du 8 au 11 mai 2014.

     Voilà, nous avons fait le tour, j'espère que ce documentaire vous a plus autant qu'à moi. 

    On se retrouve bientôt pour un nouvel article sur le monde de la compétition en ligne !

     


    votre commentaire
  • Bonjour ! 

    Cette nuit, en regardant un film, je me suis dit qu'il fallait que je partage mes impressions, 
    faute de n'avoir personne à qui parler des films que je regarde, j'imagine que poster des articles sur mes impressions à l'égards de certains films qui me touchent sera un bon moyen de me libérer. 

    Je ne suis pas un critique, je ne connais rien au cinéma, et les chroniques seront assez courtes, 
    l'idée c'est de vous donner mon impression sur le film et pourquoi pas, vous faire découvrir des perles !

    Cela dit, je vais commencer cette petite chronique ! ^_^ 


    Tokyo Fiancée
    (Sans spoil)

    Tokyo Fiancée est un film de romance, il se dit comédie dramatique mais il n'en ai pas grand chose. Selon moi.

    Avant tout, je vous propose de lire le synopsis :
    La tête pleine de rêves, Amélie, 20 ans, revient dans le Japon de son enfance. Pour gagner sa vie, elle propose des cours particuliers de français et rencontre Rinri, son premier et unique élève, un jeune Japonais avec lequel elle noue une relation intime. Entre surprises, bonheurs et déboires d’un choc culturel à la fois amusant et poétique, elle découvre un Japon qu’elle ne connaissait pas... 

    D'habitude, je ne m’intéresse que peu aux films romantiques mais en ce moment, peu de bons films sortent alors, il faut bien meubler. ^^'
    Étonnement, ce film se révélera être une très bonne surprise et je vais vous raconter pourquoi.

       Au début du film, je dois vous avouer que j'ai eu du mal à m'attacher au personnage,
       je jouais même quelques parties de jeu sur mon téléphone...
           Mais très vite, j'ai trouvé le film de plus en plus intéressant, l'histoire nous fait suivre le point de vue de la jeune Amélie, 20 ans, belge et              pleines de rêves, oui, même beaucoup trop ! Enfin, ce n'est pas une mauvaise chose vous me direz. ^_^
      On nous présente la vie au Japon, autrement qu'en touriste, une vision global des choses qui est très appréciable.

    Puis, rapidement l'histoire commence.

         Le jeu d'acteur de Pauline Etienne, qui joue le rôle d'Amélie, est tout simplement parfait, dans ce film, on va vraiment voir le personnage             dans son intégralité, on va suivre jusqu'à l'intimité même du personnage, sans vulgarité. 

    Ce que j'ai particulièrement apprécié dans ce film c'est que l'on a du mal à cerné le personnage d'Amélie et c'est le but !
    Car elle-même ne sait pas ce qu'elle veut. Et rapidement on pourrait être amené à être vite désorienté, 
    au contraire du deuxième personnage, Rinri, qui est très facile à comprendre, quoi que, il laisse une grande zone d'ombre dans sa vie.

           Les scènes sont vraiment bien tournées, derrière chaque plan,
            on arrive à bien suivre l'histoire, avec une petite narration de Amélie qui ne déplais pas.

    Pour conclure, 
    ce film nous emmène découvrir le Japon sous les yeux d'une petite fille rêveuse de vingt ans qui est un peu pommé dans sa vie.

         J'aurai bien voulue vous donner la bande annonce, mais j'ai trouvé que celle-ci montre tous les meilleures moments du film, 
               Je vous conseil donc, si vous souhaitez le regarder, de le faire sans vous renseigner, histoire d'avoir une bonne surprise.

    Merci d'avoir lu mes impressions, j'aimerai avoir votre avis sur ce type d'article.
           
    À bientôt ! 

     


    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires